Quelles seront les obligations de la RE 2020 ?

L’actuelle Réglementation Thermique 2012 (dite RT2012) sera remplacée à partir de l’été 2021 par la Réglementation Environnementale 2020 (dite RE2020 ou RT2020). Celle-ci viendra compléter et renforcer les exigences précédentes sur la construction des nouveaux bâtiments, afin d’améliorer leurs performances.
L’objectif est d’arriver petit à petit à des constructions autonomes en énergie renouvelable, et plus respectueuses de l’environnement.

Petit rappel des exigences de la RT2012

Normes RE2020La RT2012 est la sixième Réglementation Thermique française, la première datant de 1974. C’est l’une des plus exigeantes, qui concerne tous les bâtiments construits à partir du 1er janvier 2013 qu’il s’agisse de constructions individuelles ou collectives, de bâtiments professionnels, tertiaires, d’hébergement, de santé… Seuls certains cas très précis sont exemptés de la RT2012, notamment les bâtiments peu ou pas chauffés, ouverts sur l’extérieur, d’élevage…

Pour se conformer à cette RT2012, les bâtiments neufs ne doivent pas dépasser un certain seuil de consommation énergétique. Ce seuil est variable selon les régions, le climat ou encore l’altitude. Il est ainsi plus bas dans les régions côtières que dans le Grand Est ou l’Auvergne Rhône-Alpes.
Plusieurs paramètres sont pris en compte pour respecter ces conditions : la conception de la maison elle-même, les performances de l’isolation thermique, l’étanchéité à l’air, les équipements techniques, le type de chauffage, le recours aux énergies renouvelables…

Pourquoi la RE2020 ?

La Réglementation Thermique devient une Réglementation Environnementale. Les bâtiments neufs ne devront plus seulement être à Basse Consommation (BBC) mais être à énergie positive (BEPOS), c’est-à-dire produire plus d’énergie (chaleur, électricité…) qu’ils n’en consomment.
Une évolution qui implique qu’en plus de la consommation énergétique, on veille au bilan carbone des constructions neuves.

A ce jour, la RE2020 reste souple quant aux choix de conception et de construction : seuls les objectifs sont réglementés et doivent répondre à des critères stricts. Les bâtiments dont le permis de construire aura été déposé à partir de l’été 2021 devront ainsi être des constructions passives, capables de produire leur énergie avec un maximum d’autonomie. L’ensemble du bâtiment (murs, toits, menuiseries extérieures…) pourra être mis à profit pour atteindre ces objectifs. L’implication des usagers, qui seront incités à réduire leurs consommations, sera essentielle.

Le rôle des menuiseries extérieures dans la RE2020

Fenêtres, baies vitrées mais aussi portes d’entrée et portes de garage auront un rôle à jouer pour respecter la RE2020. Ces menuiseries contribuent notamment à améliorer l’isolation thermique de l’habitat, ce qui entraine une baisse des consommations énergétiques. Mais d’autres points devront être pris en compte.

Pour répondre aux exigences de la RE2020, il faudra par exemple choisir des matériaux recyclables et respectueux de l’environnement. Les menuiseries en PVC et en aluminium pourraient alors tirer leur épingle du jeu, puisqu’ils peuvent être recyclés à l’infini. Les fabricants prennent de plus en plus en compte cet aspect environnemental, pour proposer des matériaux plus performants. Le PVC est un excellent exemple de ces innovations : à l’origine non recyclable, il a aujourd’hui un cycle de vie quasiment illimité grâce à la mise en place de filières de collecte adaptées.

Les performances du vitrage devront également être prises en compte. Un double vitrage à isolation renforcée avec gaz Argon, voire un triple vitrage selon les besoins, permettront ainsi de maintenir une température ambiante agréable, sans effet de serre ni perte de chaleur.
De nouveaux vitrages pourraient apparaître, avec une optimisation de la récupération de l’énergie solaire. Celle-ci pourrait être restituée à l’intérieur de la maison comme alternative naturelle au chauffage.

Copyright © 2016 Arteba - Tous droits réservés - Réalisation Torop.Net - Mise à jour WSB - Mentions légales - Plan du site