Les baies vitrées, de la luminosité en plus pour votre maison !

Pour apporter de la luminosité à un séjour, une cuisine, ou même une chambre ou un bureau, rien de mieux que la baie vitrée ! D'autant plus que celle-ci permet de se conformer à la RT2012 qui impose aux maisons neuves de posséder au minimum 1/6 de surfaces vitrées. Reste à bien choisir celles-ci : une baie vitrée n’est pas une fenêtre classique, et son achat ne se fait donc pas tout à fait sur les mêmes critères.

Des fenêtres grandes ouvertes

Choisir une baie vitréeToujours selon la RT2012 , les baies vitrées doivent pouvoir s’ouvrir sur au moins 30% de leur surface. C’est aussi le minimum pour profiter d’une aération adaptée et pour pouvoir passer facilement de l’intérieur à l’extérieur si la baie vitrée donne sur une terrasse ou un balcon.

Pour faciliter l’ouverture, nous conseillons généralement des systèmes coulissants, simples à manipuler et adaptés à de grandes largeurs. Des baies coulissantes à galandage peuvent également être proposées : dans ce cas, le vitrage coulisse dans le mur, devenant ainsi invisible.
Il existe également des baies ouvrantes, qui s’ouvrent latéralement, de la même façon qu’une porte.

Se posera également la question du seuil. Celui-ci peut être posé au sol : une solution simple à mettre en place même pour les rénovations, mais interdite pour les habitations à usage locatif, et qui peut se révéler gênante à l’usage. Le seuil encastré est plus esthétique puisque casiment invisible, mais il se salit plus facilement et peut favoriser les infiltrations d’eau. L’alternative est alors un seuil semi-enterré, ou encastré uniquement du côté intérieur. Cette dernière solution convient particulièrement aux terrasses légèrement surélevées, en caillebotis ou sur plots par exemple.
N’oubliez pas également que les nouvelles constructions destinées à un usage locatif ou public sont soumise aux normes PMR (Personnes à Mobilité Réduite), qui imposent une hauteur de seuil inférieures ou égales à 20 mm afin que les baies vitrées soient facilement franchissables, y compris en fauteuil roulant.

Les matériaux : l’aluminium, mais pas seulement

Actuellement, la majorité des baies vitrées sont en aluminium. Ce matériau écologique et facile à entretenir a l’avantage d’être rigide et donc adapté aux grandes largeurs. Mais si ses qualités esthétiques et techniques ne sont plus à démontrer, l’aluminium a tout de même l’inconvénient de ne pas être très performant d’un point de vue isolation. On veillera donc à la présence de ruptures de ponts thermiques afin de compenser ce défaut.
Le bois au contraire est un excellent isolant, de façon totalement naturelle qui plus est. Les bois exotiques ou le pin par exemple offrent des baies vitrées particulièrement esthétiques, plus chaleureuses que l’aluminium. On n’oublie pas toutefois que toute menuiserie en bois implique un certain entretien, notamment des traitements contre les insectes ou l’humidité.
Le PVC quant à lui, s’il est très utilisé pour les fenêtres, l’est un peu moins pour les baies vitrées. En cause, sa tendance à se déformer sur de grandes dimensions.

Les solutions mixtes constituent d’excellentes alternatives pour les baies vitrées. PVC/alu ou bois/alu : vous bénéficiez des avantages de chacun en matière d’isolation, de résistance ou d’esthétisme, sans leurs inconvénients.

Dans tous les cas, veillez à choisir des baies vitrées présentant à la fois un coefficient AEV élevé, garantissant ainsi son étanchéité à l’air et à l’eau ainsi que sa résistance au vent, et un bon coefficient de transmission thermique Uw.

Des vitrages bien isolés

Là encore, vous aurez le choix entre plusieurs types de vitrages. Le plus standard est le double vitrage, qui offre une isolation thermique tout à fait satisfaisante.
Plus performant, le triple vitrage est aussi plus lourd et n’est donc pas adapté à certains modèles de baies vitrées.
Les vitrages peu émissifs quant à eux évitent le rayonnement solaire et limitent ainsi les déperditions thermiques. Ce type de vitrage à isolation thermique peut permettre de réaliser de réelles économiques de chauffage.

Selon vos besoins d’isolation phonique, vous aurez par ailleurs le choix entre plusieurs options permettant d’atténuer les bruits extérieurs : double vitrage asymétrique ou composite pour amortir les nuisances sonores, ou encore antibruit de pluie pour les baies vitrées très exposées aux intempéries, dans les chambres par exemple.

Et en été ?

Si en hiver les baies vitrées permettent de profiter de la chaleur du soleil pour réchauffer naturellement l’intérieur de la maison, elles ne doivent pas transformer la maison en étuve en été ! D’autant plus qu’elles sont souvent installées sur les façades les plus exposées au soleil. Il existe heureusement de nombreuses solutions pour éviter cela.

Tout d’abord, à l’achat, il faut veiller à ce que les vitrages présentent un coefficient de transmission solaire Sw et un facteur de transmission lumineuse Tlw conformes à la RT2012, ceci afin d’éviter que la température intérieure ne devienne inconfortable.

Ensuite, l’ajout de stores intérieurs ou extérieurs , de rideaux et/ou de volets adaptés peut permettre de faire baisser la température de plusieurs degrés pendant les beaux jours. Pensez-y !

Copyright © 2016 Arteba - Tous droits réservés - Réalisation Torop.Net - Mise à jour WSB - Mentions légales - Plan du site