Acier ou alu ? 2 matériaux pour une porte d'entrée plus résistante

C’est une question que vous nous posez souvent : vaut-il mieux choisir une porte d’entrée en aluminium ou en acier ? Laquelle est la plus résistante, la plus isolante, bref la plus performante ?
Voici un récapitulatif des avantages et des inconvénients de ces deux matériaux, afin de vous aider à faire un choix.

La porte d’entrée en aluminium : le choix du design

Porte d'entrée en aluminiumLes architectes font souvent le choix de l’aluminium, un matériau écologique, renouvelable et surtout au rendu contemporain et tendance. Personnalisables presque à l’infini grâce à une très grande palette de couleurs et un catalogue de découpes sans cesse renouvelé, les portes d’entrée en alu garantissent à la façade une élégance très design.

L’aluminium souffre parfois d’une mauvaise réputation concernant ses performances énergétiques. Si c’était vrai autrefois, aujourd’hui de nouvelles techniques de fabrication permettent aux portes d’entrée alu d’être aussi isolantes que les autres. Nous vous recommandons toutefois de choisir un modèle à rupture de pont thermique et de bien vérifier le coefficient Ud, qui doit être de 1 pour une isolation optimale.

L’un des principaux atouts de la porte en aluminium est sa facilité d’entretien. Aucun traitement à prévoir, elle ne craint par les rayures et se nettoie simplement à l’eau chaude, voir à l’aide d’un détergent doux pour les portes les plus exposées à la pollution ou aux intempéries.

Enfin, qu’en est-il de la résistance des portes d’entrée en aluminium ? L’aluminium est un matériau très résistant, compact et qui ne craint pas les chocs. Nous veillons en outre à choisir des modèles dont l’épaisseur du panneau et des profilés garantit une excellente robustesse, très difficiles à forcer par les cambrioleurs.

La porte d’entrée en acier : résistance absolue

Le premier critère de choix de la porte en acier est bien souvent sa résistance extrême face aux chocs, qui offre un sentiment de sécurité et une longue durée de vie. Pour une solidité encore plus grande, on pourra opter pour une porte composite, c’est-à-dire en acier combiné à de la fibre de verre. Extrêmement robuste, cette dernière améliore la résistance aux chocs tout en optimisant l’isolation thermique et acoustique.
Un blindage en acier peut également être ajouté : cette porte entièrement composée d’acier, y compris le dormant, est équipée de pênes anti-dégondage et d’un bâti indéformable et indémontable. Généralement, la simple vue d’une porte blindée suffit à faire fuir les cambrioleurs !

Côté esthétisme, l’acier peut être décliné dans un grand nombre de coloris, et personnalisé avec des vitrages, des effets de moulures et autres décors. Il apporte une finition moderne à l’architecture. Même les portes blindées ont aujourd’hui une esthétique travaillée, plus épurée qu’autrefois.

Tout comme l’aluminium, l’acier ne demande aucun entretien particulier et se nettoie très facilement.

Les performances en matière d’isolation de l’acier sont moyennes, avec des résultats moindres que le bois ou le PVC. Elles peuvent toutefois être améliorées en optant pour une menuiserie mixte, c’est-à-dire en acier à l’extérieur et en bois à l’intérieur, ce dernier étant un très bon isolant naturel.
L’ajout de mousse polyuréthane entre les parois métalliques permettra également d’augmenter les performances thermiques.

Encore plus de sécurité grâce à des accessoires adaptés

Si la porte en acier offre une résistance un peu plus élevée que celle en aluminium, surtout si on choisit l’option du blindage, toutes deux peuvent être complétées par des accessoires spécifiques, qui viendront consolider la menuiserie et/ou dissuader les intrusions :

  • Des doubles vitrages : si vous optez pour une porte vitrée ou semi-vitrée, il est indispensable d’avoir recours à un double, voire triple vitrage, de préférence avec un verre anti-effraction, afin de combiner luminosité et sécurité. Une grille de protection peut compléter le dispositif.
  • Une fermeture certifiée : actuellement, la majorité des portes d’entrées sont équipées d’une serrure d’au moins 3 points avec gâche filante. Selon les modèles et les fabricants, les serrures multipoints peuvent compter jusqu’à 6 à 9 points de fermeture.
  • Des paumelles renforcées à plusieurs niveaux pour prévenir le dégondage.
  • Des gâches métalliques, résistantes au crochetage et généralement pourvues d’une protection contre le perçage.
  • Des cornières anti-effraction pour empêcher le passage d’un pied de biche.
  • Un verrou ou serrure électronique : celle-ci se verrouille non avec une clé, mais via un système électrique. Il peut s’agir d’un clavier de type digicode, d’une télécommande, d’une carte…
  • Des entrebâilleurs, qui permettent de vérifier qui sont vos visiteurs sans ouvrir complètement la porte.
  • Un visiophone : version moderne de l’entrebâilleur, il vous permet de voir vos visiteurs sans avoir à ouvrir la porte. Il est souvent utilisé pour les entrées d’immeuble ou les portails situé à distance de la maison, mais peut être aussi être posé sur une porte d’entrée.
  • Une alarme : l’alarme à un effet dissuasif. Souvent, les cambrioleurs évitent de s’en prendre à une porte équipée d’une alarme. Et s’ils le font, ils s’enfuiront probablement dès les premières sonneries, sans avoir eu le temps de pénétrer dans l’habitation. L’alarme peut être reliée à un smartphone, à une société de gardiennage ou même, pour les professionnels, à un poste de police.

Plus de conseils pour sécuriser votre porte d'entrée >>

Vous avez encore des interrogations concernant le choix de votre porte d’entrée métallique ? N’hésitez pas à contacter nos artisans-poseurs, ils sauront vous guider dans votre projet.

Copyright © 2016 Arteba - Tous droits réservés - Réalisation Torop.Net - Mise à jour WSB - Mentions légales - Plan du site